Législatives : Une pro-Assad en échec

Adeline Chenon-Ramlat n’a finalement pas été investie par la France insoumise. Ce qui a entraîné sa colère.

Politis  • 31 mai 2017
Partager :
Législatives : Une pro-Assad en échec
Martin Bertrand / Hans Lucas / AFP

Nous avions déploré (Politis n° 1454, 11 mai) l’investiture accordée par la France insoumise pour les législatives à une propagandiste zélée de Bachar Al-Assad. Les protestations n’ont pas été vaines. Adeline Chenon-Ramlat, qui devait être suppléante dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine, a finalement été remplacée in extremis. Ce qui a entraîné sa colère.

Dans une lettre ouverte à la direction de la France insoumise, Adeline Chenon-Ramlat dit avoir obtenu le soutien de Djordje Kuzmanovic, avec qui elle « réfléchit sur le dossier syrien » et qui a tenté, dit-elle, de faire « invalider » la décision du comité électoral. Ce qui jette une nouvelle fois une lumière crue sur la position du conseiller international de Jean-Luc Mélenchon. Quoi qu’il en soit, la France insoumise a pris la bonne décision.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don