Les prud’hommes désertés depuis la loi Macron

Politis  • 3 mai 2017
Partager :
Les prud’hommes désertés depuis la loi Macron
photo : Photo12 / Gilles Targat / AFP

Depuis le mois d’août, les règles de saisine des tribunaux prud’homaux ont changé. Les salariés doivent désormais constituer un dossier écrit avec toutes les pièces justificatives pour entamer la procédure, en vertu d’une disposition de la loi Macron censée accélérer le traitement des plaintes et éviter l’examen de dossiers incomplets. Résultat, le nombre de saisines devant les conseils de Lyon et de Paris a chuté de 40 %, selon la CFDT, citée par France Inter. Les salariés les moins avertis sur les pièges juridico-administratifs du droit du travail semblent en effet préférer passer leur chemin. Un très mauvais signal, décelé dans plusieurs villes de France par les syndicats, alors qu’Emmanuel Macron entend remettre sur la table le plafonnement des indemnités prud’homales contre les employeurs délinquants.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don