Nouvelle démission à la Fifa

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Deux ans après la succession des scandales qui ont ébranlé les instances internationales du football, c’est au tour du cheikh koweïtien Ahmad al-Fahad al-Sabah, membre influent de la Fédération internationale de football (Fifa) et du Comité international olympique (CIO) de démissionner du conseil de l’institution. Ancien proche de Sepp Blatter, l’ancien président de la Fifa, il est, comme ce dernier, lui aussi accusé de corruption (un paiement supposé illégal au président de la Fédération de Guam). Et ce au moment où il comptait briguer un nouveau mandat.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.