Affaire Ferrand : la vérité est En Marche !

Le parquet de Brest a finalement décidé d’ouvrir une enquête préliminaire dans l'affaire immobilière impliquant le ministre Richard Ferrand, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron.

La ligne de défense du ministre de la Cohésion des territoires et ex-secrétaire général d’En Marche ! apparaît de plus en plus fragile. En huit jours, la polémique sur des soupçons de favoritisme lancée par Le Canard enchaîné, le 24 mai, n'est plus un simple « débat », comme la qualifiait le Premier ministre, Édouard Philippe, pour la minimiser. Elle est devenue « l’affaire Ferrand », le parquet de Brest s’étant résolu à ouvrir une enquête préliminaire. Un rebondissement embarrassant pour Emmanuel Macron…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents