Semaine décisive pour la Catalogne

Les dernières mesures de Madrid pour contrer le référendum du 1er octobre n’ont fait que renforcer la mobilisation du camp indépendantiste, éloignant la possibilité d’une sortie de crise.

Barcelone vient de vivre l’une des semaines les plus électriques de l’histoire du conflit territorial. En seulement quelques heures, toute la tension accumulée depuis cinq ans entre l’État central et le gouvernement catalan a viré à l’affrontement ouvert. L’épisode qui a mis le feu aux poudres : l’irruption, mercredi dernier, de la garde civile (police militaire espagnole) dans des administrations catalanes, suivie de l’arrestation de 14 responsables du govern, l’exécutif régional catalan, impliqués dans l’organisation du référendum d’autodétermination de la Région prévu pour le 1er octobre. Parmi eux, le secrétaire général de la vice-présidence, Josep Maria Jové, qui est aussi le bras droit d’Oriol Junqueras, vice-président du gouvernement catalan. Une démonstration de force visant à interrompre l’organisation du scrutin catalan, déclaré illégal par le tribunal constitutionnel, mais défendu bec et ongles par le président de la Région, Carles Puigdemont, à la tête de la coalition indépendantiste. Ces mesures musclées ne sont pas les premières prises par le gouvernement et la justice espagnole pour empêcher le référendum. Le 18 septembre, le ministre de l’Économie avait déjà annoncé la mise sous tutelle des finances catalanes. Quelques jours plus tard, la garde civile avait saisi 10 millions de bulletins de vote et du matériel électoral. Une décision faisant suite à l’irruption des forces de l’ordre dans des journaux catalans, parmi lesquels Nació Digital, où exerce Joan Serra Carné. « Ils sont venus délivrer des notifications judiciaires concernant la publicité pour le référendum que nous avons diffusée et qui a été déclarée illégale par Madrid », raconte-t-il. Le journaliste souligne l’aspect peu conventionnel de la méthode : « Normalement, c’est un membre du tribunal qui remet ce genre de documents. »

Il reste 75% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents