La gauche française face à la crise catalane

Quasi unanimes à demander une médiation entre l’Espagne et la Catalogne, les partis de gauche diffèrent dans leur approche du mouvement indépendantiste.

Ils refusent de se prononcer à la place des Catalans et sont tous inquiets face à l’intransigeance du gouvernement de Mariano Rajoy. Très critiques aussi face à l’absence de réactions européennes aux provocations policières de ce dernier. Mais les responsables politiques des formations de la gauche française, dont nous avons recueilli les analyses, ont des approches différentes de l’aspiration indépendantiste. Entre méfiance et bienveillance, leurs propos témoignent d’un certain embarras face à la crise…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents