Dossier : À quoi sert la parole politique ?

Quand dire, c’est faire… de la politique

En parlant publiquement de l’agression sexuelle qu’elle a subie, Sandrine Rousseau est devenue un sujet politique.

Le livre s’appelle Parler, à l’infinitif, mais il faut aussi l’entendre à l’impératif. Les 240 pages que Sandrine Rousseau vient de publier chez Flammarion [1], sont en effet bien plus que des confessions : une exhortation à rompre le silence. Ce qui est arrivé à l’ancienne élue Europe écologie-Les Verts est connu : elle, ainsi que quatre autres femmes membres ou ex-membres du parti, a porté plainte contre l’ancien député vert, Denis Baupin, pour agression sexuelle. Pour elle, cela s’est passé le 5…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents