Dossier : À quoi sert la parole politique ?

Se parler, un processus décisionnel

Certains modes de décision rénovent l’idée de démocratie en impliquant davantage les citoyens, à l’échelle d’un quartier, d’un village ou d’un mouvement.

L’espoir d’une démocratie plus participative a guidé les participants de Nuit debout pendant plus de trois mois. La parole libre de l’assemblée populaire s’est quotidiennement heurtée aux difficultés de se concrétiser en actes, et le vote, souvent controversé, s’est finalement révélé indispensable. Le processus de la prise de décision est devenu progressivement le garant de la légitimité démocratique et un terrain d’expérimentations. La commission démocratie a tenté de changer les règles en échelonnant le…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.