Dossier : Gauches : Chacun cherche sa voie

France insoumise : Une tribune parlementaire bien exploitée

Très actifs dans le travail parlementaire, les dix-sept députés de la France insoumise donnent à leur mouvement une visibilité importante à l’Assemblée nationale.

Malgré le poids prédominant du président de la République et la personnalisation excessive de la vie politique, l’Assemblée nationale reste la meilleure vitrine d’une formation politique. Sans député, un mouvement disparaît vite des radars médiatiques. Les écologistes d’EELV en font la cruelle expérience. Privés de cette tribune qui les avait consacrés frondeurs, Benoît Hamon et ses camarades du « M1717 » doivent se réinventer pour exister. Sans groupe, un parti peine également à se faire entendre. Marine Le Pen en sait quelque chose, elle qui a échoué à faire entrer les frontistes en nombre suffisant au Palais Bourbon. À l’inverse, les dix-sept députés de la France insoumise, avec à leur tête Jean-Luc Mélenchon, ont exploité au mieux cette tribune pour apparaître comme les premiers opposants à Emmanuel Macron.

Il reste 75% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents