Perturbateurs endocriniens : le prix de l’inaction

Pesticides, emballages alimentaires, produits d’hygiène, cosmétiques : ces substances interférant avec le système hormonal coûteraient 4 milliards par an au système de santé français.

Quand l’industrie chimique décide de faire de la pédagogie sur les perturbateurs endocriniens, on croit rêver et pourtant… Elle vient de lancer un site Internet : « Les perturbateurs endocriniens : parlons-en ! ». Ces derniers sont définis par l’OMS comme « des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants ». Ces substances…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents