Service public : Une bataille pour l’intérêt général

Cheminots et agents des fonctions publiques ont des revendications différentes. Ils convergent toutefois sur la nécessaire défense du service public, attaqué de toutes parts par le gouvernement.

Trop coûteux, trop rigides… Les services publics sont dans le collimateur du gouvernement. Ce dernier ayant décidé de réduire la dépense publique de 54,7 % du PIB en 2017 à 51,1 % en 2022 et de se délester sur la même période de 120 000 fonctionnaires (50 000 dans la fonction publique d’État, 70 000 dans la fonction publique territoriale), il multiplie à cette fin les mesures d’économie et les réformes. Les premières ont frappé, dès l’été dernier, les 5,4 millions d’agents des fonctions publiques au…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.