Bavures policières face caméra

France 3 diffuse ce jeudi le documentaire de Mustapha Kessous, « Bavures, moi policier, j’ai tué un homme ». Un travail remarquable sur les homicides commis par les représentants de l’ordre.

Jean-Claude Renard  • 22 novembre 2018
Partager :
Bavures policières face caméra
© photo : SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP

C’est assez rare, sinon jamais vu : recueillir les témoignages de policiers qui ont commis l’irréparable : abattre un homme, dans l’exercice de ses fonctions (ou presque, quand ils ne sont pas de service mais néanmoins armés). Certains le vivent mal, d’autres restent dans le déni, plaident la légitime défense ou l’accident. Ce sont là les cas livrés en images, sobrement et face caméra dans ce documentaire de Mustapha Kessous, confrontant les archives aux propos présents. Politis avait eu la chance de voir le film en exclusivité, en janvier dernier (voir ici), avant un entretien avec le réalisateur. Il est (ENFIN !) diffusé ce jeudi. À ne pas manquer.

À lire aussi >> « Gérer la violence de la police »

Bavures, moi policier j’ai tué un homme, Mustapha Kessous, ce jeudi 22 novembre, à 22h40 (1h04).

Police / Justice
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Éclats et traumatismes sonores : les nouvelles grenades du maintien de l’ordre
Maintien de l'ordre 15 février 2024

Éclats et traumatismes sonores : les nouvelles grenades du maintien de l’ordre

INFO POLITIS. Les forces de l’ordre vont bientôt être dotées de nouvelles grenades, dont deux au rayon des « assourdissantes ». Leur intensité sonore est susceptible de provoquer de graves séquelles. De plus, certaines projetteraient des fragments vulnérants. Politis a mis la main sur des informations exclusives… et inquiétantes !
Par Maxime Sirvins
Affaire Geneviève Legay : un commissaire aux abois sur le banc des accusés
Violences 12 janvier 2024

Affaire Geneviève Legay : un commissaire aux abois sur le banc des accusés

Le commissaire Rabah Souchi comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lyon les 11 et 12 janvier. Il lui est reproché d’avoir ordonné à Nice, en 2019, une charge policière ayant causé de graves blessures à la manifestante Geneviève Legay.
Par Oriane Mollaret
« Affaire du 8 décembre » : l’inquiétante condamnation de militants comme terroristes
Justice 22 décembre 2023

« Affaire du 8 décembre » : l’inquiétante condamnation de militants comme terroristes

Au terme d’une audience lunaire ce vendredi, les sept « accusés du 8 décembre » ont été condamnés pour association de malfaiteurs terroriste. Malgré l’absence de projet concret, et au prix d’une jurisprudence dangereuse.
Par Nadia Sweeny
« Oui, c’est un immense camouflet pour le garde des Sceaux »
Justice 20 décembre 2023

« Oui, c’est un immense camouflet pour le garde des Sceaux »

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), saisi par Éric Dupond-Moretti, a réaffirmé le 14 décembre la liberté fondamentale d’expression syndicale des magistrats. Kim Reuflet, présidente du Syndicat de la magistrature, visé par le ministre, réagit à cet avis passé inaperçu.
Par Nadia Sweeny