Des victoires citoyennes contre l’industrie fossile

Grâce à une forte mobilisation, le projet de méga-gazoduc Midi-Catalogne a été abandonné. Un signe de plus du pouvoir de la société civile contre les aberrations environnementales.

Les mobilisations successives en faveur de la justice climatique en France, depuis le mois de septembre, sont salutaires et soulignent combien il n’a jamais paru aussi urgent de passer du constat à l’action. Si la reconnaissance publique du problème s’ancre dans un dérèglement global qui s’élève déjà à 1 °C de réchauffement, avec des conséquences de plus en plus visibles et dramatiques, le gouvernement et nos institutions, ainsi que les acteurs financiers, continuent de soutenir l’expansion des combustibles fossiles, politiquement et financièrement.

La question de la responsabilité est cruciale et doit être clairement établie. La jeune militante suédoise Greta Thunberg, qui a convaincu des dizaines de milliers de jeunes à travers le monde de rejoindre la grève climatique de la jeunesse, a ainsi dénoncé à Davos la responsabilité de l’industrie fossile, qui se rend coupable de « crimes contre l’humanité » en ayant consciemment provoqué la crise climatique et en continuant à développer de nouveaux projets.

En permettant récemment le lancement du projet de pétrole offshore de Total en Guyane, le gouvernement montre qu’il continue d’aller main dans la main avec l’industrie fossile. Le succès de « l’Affaire du siècle », qui entend poursuivre l’État en justice pour son action insuffisante face au dérèglement climatique, montre à quel point il est difficile pour le gouvernement de se retrancher derrière une image verte.

L’organisation citoyenne se construit patiemment et remporte des victoires, comme l’a montré par le passé le réseau anti-gaz de schiste en France, ou la récente mise à mort du projet de méga-gazoduc MidCat-Step (1) par les régulateurs de l’énergie en France et en Espagne, en raison de sa non-viabilité financière, après des années de campagne des deux côtés de la frontière. En Europe, pendant que l’industrie fossile mobilise toutes ses forces pour verrouiller la transition énergétique et imposer le gaz fossile comme une énergie de transition, les groupes de résistance se multiplient.

Il reste 56% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents