La guerre sociale de Macron

Derrière la mobilisation du 5 décembre, très fédératrice, se joue une bataille d’ampleur pour stopper l’offensive néolibérale sans précédent de l’actuel gouvernement.

C’est un détail parmi les nombreux marchés passés par l’État. Mais à quelques jours du déclenchement de la mobilisation sur les retraites, une information publiée au Bulletin officiel des annonces des marchés publics et aussitôt diffusée sur les réseaux sociaux, le 27 novembre, a pris valeur de symbole. Le gouvernement venait de passer commande de 1 280 lanceurs de balles de défense mono-coup et 450 lanceurs multi-coups auprès de deux entreprises françaises pour un montant de plus de 2,3 millions d’euros. Que l’exécutif, malgré les condamnations unanimes des médecins, des instances internationales et les trop nombreuses blessures infligées par l’usage de cette arme, ait décidé d’en acquérir une telle quantité n’est-il pas le signe d’un pouvoir en guerre contre son peuple ?

L’expression paraîtra sans doute excessive à des oreilles policées. Ce serait passer sous silence la « révolution » – titre de son livre-programme de 2016 – qu’Emmanuel Macron veut imposer à toute force au pays, en dépit des circonstances de son élection davantage due au rejet de son adversaire Marine Le Pen qu’à une adhésion à sa personne. « Le cœur [de son] programme », rappelle le journaliste économique Romaric Godin dans un essai lumineux (1) qui replace le macronisme dans l’offensive générale et déjà ancienne du néolibéralisme, « ce sont les “réformes structurelles”, promues depuis des décennies par les élites économiques et politiques. Le cœur de son programme est économique, et le durcissement de la démocratie française s’explique essentiellement par l’application de ce programme économique ».

Ce programme « annonce une radicalisation de la “guerre sociale” menée en France depuis les années 1970 », poursuit notre confrère de Mediapart.

Il reste 75% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents