La Commune : Une commémoration qui dérange

La « légende noire » de la Commune a toujours ses adeptes dans les rangs de la droite. D’autres nient son apport à la République.

Michel Soudais  • 10 mars 2021 abonné·es
La Commune : Une commémoration qui dérange
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Les Versaillais ont une postérité. Cent cinquante ans après, la Commune de Paris continue de révulser quelques élus et intellectuels de droite. L’historien Pierre Nora est de ceux-là. Invité le 4 mars dans le grand entretien de France Inter, il n’a pas caché son hostilité à toute commémoration de cette expérience révolutionnaire. _« Oui Napoléon, non la Commune », a lâché l’académicien en réponse à Léa Salamé qui lui demandait s’il fallait commémorer le bicentenaire de la mort de Napoléon (5 mai 1821) et la Commune de Paris (18 mars-28 mai 1871).

Début

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes