Dossier : Erdogan : L'ambition sans freins d'un autocrate

Erdogan : L'ambition sans freins d'un autocrate

Entre dérives internes et ingérences externes, le Président turc est l'un des grands trublions de l’année 2020.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Au Président turc, le titre de grand trublion de l’année 2020. Syrie, Libye, Haut-Karabakh, mer Égée, Chypre… Autant de fronts où la Turquie a mobilisé ses troupes et enkysté sa présence pour s’imposer en incontournable partenaire de la sortie de crises que Recep Tayyip Erdogan a lui-même attisées à dessein.

Il a aussi alimenté avec l’Union européenne une confrontation sans filtre, engagée depuis quelques années. Quand Emmanuel Macron affûte sa loi sur le « séparatisme islamiste », il met en doute sa « santé mentale ». Dans le même temps, deux des trois mouvements musulmans qui rejettent la « charte des principes pour l’islam de France » sont turcs. Les Loups gris pro-Erdogan (interdits depuis novembre 2020 en France) agressent la communauté arménienne et les pressions d’Ankara se multiplient contre les militant·es kurdes. Mais c’est en Turquie que l’avidité de pouvoir d’Erdogan s’exprime le plus implacablement – démocratie piétinée, droits humains cadenassés, répression arbitraire. Sur fond d’un laisser-faire de l’Union européenne et, jusqu’à présent, des États-Unis, qui interroge sur leur volonté de s’opposer aux ambitions d’un autocrate désormais proche du dictateur.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.