Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp : OK pour le chaos

Avec son afro-punk-jazz dadaïste, le groupe genevois Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp vient secouer la France, en appui d’un excellent album.

Éminemment savoureux, le nom d’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp (OTPMD) se réfère à la fois aux grands ensembles africains apparus durant les années 1960-1970 – par exemple l’Orchestre Tout Puissant Likembé Konono n° 1 – et à l’un des artistes les plus iconoclastes du XXe siècle. La jubilation augmente encore à l’écoute de sa musique, hétéroclite et anticonformiste, mixture afro-punk-jazz dadaïste aussi crépitante que revigorante.

Ce groupe hors norme s’est formé sous l’impulsion du musicien franco-suisse Vincent Bertholet, originaire de Chambéry. Après diverses expériences dans la sphère du rock et du punk durant les années 1990, à la guitare puis à la basse, celui-ci change de cap au début des années 2000 en adoptant la contrebasse comme instrument et en s’orientant vers le jazz – tendance free. Venu s’installer à Genève à la même époque, il s’immerge rapidement dans la scène underground locale et prend part à plusieurs projets.

Il reste 68% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.