Retraites : les Français·es prêts·es pour la bataille !

Selon un sondage Ifop pour Politis, 68 % des Français·es sont favorables à une réforme qui ramènerait à 60 ans l’âge légal de départ à la retraite. Et sont majoritairement prêt·es à soutenir une mobilisation sociale.

Pierre Jacquemain  • 4 janvier 2023
Partager :
Retraites : les Français·es prêts·es pour la bataille !
Manifestation pour lutter contre la hausse des prix et l'inaction climatique, à Paris, le 16 octobre 2022.
© Fiora Garenzi / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP.

Le départ à la retraite à 65 ans « n’est pas un totem ». C’est Élisabeth Borne qui l’a assuré au micro de France Info, ce mardi 3 janvier, une semaine avant de rendre public le projet de réforme. Si la Première ministre se montre ouverte au dialogue, le message ne s’adresse en réalité qu’à la seule famille des Républicains.

Le nouveau patron des LR plaide pour un report de l’âge légal de départ à la retraite à 63 ans, et à 64 ans en fin de quinquennat à l’occasion d’une clause de revoyure. Pour s’assurer d’un soutien des LR au Parlement et éviter un énième recours au 49.3 – qui pourrait bien être explosif –, la majorité présidentielle veut soigner sa droite.

Il y a bien une famille politique cohérente qui se dessine entre les LR et le parti présidentiel.

Notre sondage Ifop pour Politis l’atteste : il y a bien une famille politique cohérente qui se dessine entre les LR et le parti présidentiel, et qui met la pression sur les premiers. Aussi, parmi les plus favorables à l’allongement de l’âge légal de départ à la retraite, on retrouve en très grande majorité les plus de 60 ans. Les Français·es ne sont pas opposé·es au principe d’une réforme des retraites.

Soutien à la mobilisation

À ce titre, une autre famille politique se dessine. Plus jeune, plus forte, plus massive. Notre sondage indique que 68 % des Français·es seraient favorables à une réforme qui ramènerait à 60 ans l’âge légal de départ à la retraite. La part de celles et ceux qui y seraient « tout à fait favorables » s’élève même à près de quatre Français·es sur dix. Un chiffre en très nette progression si l’on compare avec de précédentes études similaires.


> Lire ici l’intégralité (PDF) des résultats du sondage de l’Ifop pour Politis.


L’autre élément marquant, c’est le niveau de soutien et de sympathie des personnes sondées si une mobilisation sociale devait émerger pour contester le projet de réforme du gouvernement. 58 % la soutiendraient. C’est le taux le plus élevé depuis les grandes grèves de 1995 contre le plan Juppé, sa réforme des retraites et de la Sécurité sociale – à l’exception des mobilisations de 2010, pour lesquelles le taux de sympathie atteignait 71 % en plein cœur du mouvement.

Et si les syndicats attendent les annonces officielles du 10 janvier prochain, ils se montrent d’ores et déjà soudés et prêts à se mobiliser. La gauche politique se tient prête aussi. Les Français·es sont attachés à leur retraite. Quand on leur demande ce qu’ils retiennent des septennats de François Mitterrand, c’est le droit de partir à la retraite à 60 ans qu’ils privilégient. La bataille ne fait que commencer. Politis y prendra toute sa part !

Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Travail
Publié dans le dossier
Retraites : la bataille est lancée
Temps de lecture : 3 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…