« Polluants éternels » : l’Europe sous haute contamination aux PFAS

Longtemps ignorée, l’ampleur de la contamination de l’Europe aux substances per et polyfluoroalkylées a été révélée par un consortium de 18 médias internationaux au terme de mois d’enquêtes. Une pollution minimisée par les pouvoirs publics.

Zoé Neboit  • 24 février 2023
Partager :
« Polluants éternels » : l’Europe sous haute contamination aux PFAS
© Mikael Seegen / Unsplash.

PFAS, « poison du siècle » ? Dix-huit rédactions internationales, dont Le Monde, ont publié ce jeudi une vaste enquête sur la présence des PFAS ou substances per et polyfluoroalkylées en Europe. 17 000 sites contaminés au-delà de 10 ng/L – limite de qualité fixée par l’UE – ont été recensés, dont 900 en France.

Peu connues du public, elles se nichent pourtant dans une foule d’objets courants : le revêtement des poêles en Téflon, le tissu déperlant des vestes en Gore-Tex ou encore les mousses anti-incendie. Utilisées en masse depuis les années 1940 par l’industrie, elles possèdent une exceptionnelle stabilité chimique.

Présents dans le sang de toute la population

Mais c’est précisément cette persistance qui les rend quasi-indestructibles une fois présentes dans l’environnement… ou le corps humain. En France, il est établit que les PFAS sont présentes dans le sang de la totalité de la population, adultes comme enfants.

Certaines ont été interdites, d’autres sont supposées être sans danger pour la population. Pourtant, l’enquête montre que les PFAS, cancérogènes et perturbateurs endocriniens, coûteraient chaque année entre 52 et 84 milliards d’euros aux systèmes de santé européens.

Un coût sanitaire et environnemental à l’échelle d’un continent, occulté depuis des années par les industriels et les pouvoirs publics. Aux États-Unis, le scandale a éclaté dans les années 1980-1990 avec le combat de l’avocat Robert Bilott contre le géant biochimique DuPont, mis en scène dans le film Dark Waters (Todd Haynes, 2020). Mais, constatent les auteurs, « si les États-Unis ont pris la mesure de l’ampleur, le scandale n’a pas pour autant traversé l’océan Atlantique ».

Tout Politis dans votre boîte email avec nos newsletters !
Nuisances
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don