Libérez Ernest des éditions La fabrique !

TRIBUNE. Une trentaine d’éditeurs et maisons d’édition appellent à la libération immédiate de leur collègue arrêté abusivement à son arrivée à Londres.

Collectif  • 18 avril 2023
Partager :
Libérez Ernest des éditions La fabrique !
Des policiers, devant l'entrée de Downing Street, à Londres, en juillet 2022.
© Niklas HALLE'N / AFP.

Éditeurs et éditrices, nous sommes profondément consterné.es d’apprendre l’arrestation et la détention par les autorités britanniques de notre collègue et ami Ernest, responsable des droits étrangers aux éditions La fabrique. Ernest était en route pour la Foire du livre de Londres pour y passer trois jours et rencontrer des éditeurs du monde entier. À son arrivée à la gare de St Pancras, il a été interpellé par des policiers et est maintenant détenu par les services antiterroristes. Dans la juridiction britannique, sa détention peut être prolongée jusqu’à 14 jours sans éléments matériels ni poursuites.

Nous sommes particulièrement préoccupé.es par le fait que les autorités britanniques invoquent la participation présumée d’Ernest à des manifestations en France pour justifier son arrestation. Cela suggère une collaboration inquiétante entre les autorités britanniques et françaises, et constitue de fait une attaque de l’État français contre une maison d’édition dont le catalogue et la politique éditoriale sont notoirement inscrits dans les pensées critiques et en opposition avec les politiques gouvernementales.

Nos métiers sont fragiles et sont en première ligne des atteintes aux libertés lorsque les États s’engagent dans des tournants autoritaires – ce qui est manifestement la voie suivie par le gouvernement français, en particulier dans le contexte de mobilisation de masse actuel. C’est pourquoi nous sommes particulièrement inquiets et inquiètes de l’arrestation de notre collègue et ami, laquelle porte atteinte à la libre circulation des idées et aux droits fondamentaux des maisons d’édition et organes de presse. Nous appelons les autorités britanniques à relâcher immédiatement Ernest et à abandonner toutes les poursuites contre lui. Nous exhortons également les autorités françaises à intervenir pour garantir la protection de leurs ressortissants face à de telles mesures répressives.

Nous appelons à un rassemblement au consulat britannique, 16 Rue d’Anjou dans le VIIIe arrondissement de Paris, ce soir mardi 18 avril à 20 heures pour exprimer notre solidarité avec Ernest et défendre la liberté d’expression, au nom de toutes celles et tous ceux et de tous les métiers qui œuvrent à la diffusion des idées en France et à l’étranger.

Signataires :

La fabrique éditions, La Volte, Alain Damasio, Sebastian Budgen (Verso Books), Simon Vasquez (Verso Libros, Espagne), Florencia Ferrari (Ubu, Brésil), Veruschka Selbach (Pluto Press) Stéphanie Chevrier (Éditions La Découverte), Grégoire Chamayou (Zones), Johan Badour (Éditions Divergences), François Gèze (Éditions La Découverte), Hugues Jallon (Éditions du Seuil), Charlotte Dugrand (Libertalia), Nicolas Norrito (Libertalia), Sabine Wespieser (Sabine Wespieser éditeur), Juliette Mathieu (Éditions du Détour), les Éditions sociales, Éditions La Dispute, Éditions Communard·e·s, Nicolas Vieillescazes (éditions Amsterdam), Bertrand Bernard (Éditions du Détour), Lucille Besombes (Éditions de l’EHESS), Alexandre Sànchez (Lux Éditeur, Montréal), Claire Stavaux (L’Arche Éditeur), Chloé Pathé (Éditions Anamosa), Arnaud Saint-Martin (Éditions du Croquant), Thierry Discepolo (Éditions Agone), Jérôme Bourdieu, Franck Poupeau, Anne-Lise Thomasson (Éditions Raisons d’agir), Henri Trubert (Éditions les liens qui libèrent), Patrick Beaune (Éditions Champ Vallon), Hobo diffusion, Julien Bordier (Éditions BPM), Étienne Anheim (Éditions de l’EHESS).

Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Publié dans
Tribunes

Des contributions pour alimenter le débat, au sein de la gauche ou plus largement, et pour donner de l’écho à des mobilisations. Ces textes ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction.

Temps de lecture : 3 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Non à la mise en péril du processus de décolonisation en Nouvelle-Calédonie 
Appel 12 avril 2024

Non à la mise en péril du processus de décolonisation en Nouvelle-Calédonie 

TRIBUNE. La politique du coup de force, irrespectueuse des droits légitimes du peuple Kanak, conduite par le gouvernement ne peut mener qu’à un immense gâchis, s’alarment dans cet appel 56 personnalités.
Par Collectif
3 000 vaches pour 1 200 habitants : un projet absurde, à l’image de la politique agricole
Tribune 11 avril 2024

3 000 vaches pour 1 200 habitants : un projet absurde, à l’image de la politique agricole

TRIBUNE. Radicalement opposés à cette ferme-usine, Victor Pailhac, Azelma Sigaux et Fiona Vanston, coordinateurs nationaux de la Révolution écologique pour le vivant (REV), estiment que son abandon devra initier la révolution végétale et éthique qui s’impose à notre humanité.
Par Victor Pailhac
Interdire les « polluants éternels » : après la France, l’Europe !
Tribune 10 avril 2024

Interdire les « polluants éternels » : après la France, l’Europe !

TRIBUNE. L’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi vers l’interdiction des PFAS, polluants éternels omniprésents dans la vie quotidienne. Trois élus écologistes, dont Marie Toussaint, appellent à son adoption au Sénat le 30 mai prochain et à une application du principe en Europe.
Par Anne Souyris
« Le service civique, ce n’est pas tout beau, tout rose »
Tribune 9 avril 2024

« Le service civique, ce n’est pas tout beau, tout rose »

Le risque est d’en présenter des contours parfaits, et ainsi, d’en affaiblir la portée, estiment deux sénatrices du groupe Écologiste – Solidarité et Territoires et les co-secrétaires nationales des Jeunes Écologistes.
Par Mathilde Ollivier