Au Liban, la grande peur d’une guerre d’ampleur contre Israël

En proie à une crise multidimensionnelle sans précédent, le pays retient son souffle alors que le Hezbollah, en position de force au sein d’un État déliquescent, pourrait annoncer de manière imminente l’ouverture d’un front contre l’armée israélienne.

Laurent Perpigna Iban  • 2 novembre 2023 abonné·es
Au Liban, la grande peur d’une guerre d’ampleur contre Israël
Le 18 octobre, à l’appel du Hezbollah, une manifestation devant l’ambassade américaine de Beyrouth a tourné à l’émeute.
© Laurent Perpigna Iban

C’était il y a quatre ans. À l’automne 2019, des milliers de Libanais et de Libanaises, toutes confessions confondues, prenaient d’assaut les grandes villes du pays afin de réclamer une transformation en profondeur de leur pays. Des revendications à spectre large, qui pointaient notamment du doigt l'incurie de l’État libanais, prisonnier d’un système à bout de souffle. Exit la vague d’optimisme qui a déferlé sur le pays pendant ces semaines de mobilisation, le Liban a

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 8 minutes

Pour aller plus loin…