Handball : des championnes du monde aux vraies couleurs de la France

Sacrées championnes du monde dimanche face à la Norvège, les Bleues du handball sont les fières représentantes d’une nation qui devrait s’enorgueillir de ses riches histoires migratoires.

Patrick Piro  • 18 décembre 2023
Partager :
Handball : des championnes du monde aux vraies couleurs de la France
Les Françaises, sacrées championnes du monde de handball pour la 3e fois, hier, azu Danemark.
© JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Fâcheuse coïncidence de calendrier, qui creuse encore un peu plus l’ornière symbolique dans laquelle s’est fourré le gouvernement : c’est aujourd’hui 18 décembre, Journée internationale des migrants, que la commission parlementaire mixte se réunit pour s’accorder sur son projet de loi immigration. L’ONU a choisi cette date pour commémorer la Convention internationale sur « la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille », alors que les tractations entre le camp présidentiel et Les Républicains, décisives pour l’avenir du projet de loi, ne promettent qu’un durcissement écœurant des conditions d’accès au territoire français… « pour tous les travailleurs migrants et [les] membres de leur famille ».

Les tweets crépitent pour saluer une performance majuscule. Marine Le Pen n’est pas en reste.

La veille, l’équipe de France féminine de handball remportait une brillante victoire contre l’hégémonique Norvège pour décrocher le titre de championne du monde. Les tweets crépitent pour saluer une performance majuscule, acquise de très belle manière. Marine Le Pen n’est pas en reste, qui souligne notamment « un esprit d’équipe exemplaire ». Une équipe France dont une moitié des joueuses portent, par leur nom et la couleur de leur peau, l’histoire d’une migration familiale. Grâce Zaadi (Cameroun), Pauletta Foppa (Cameroun), Hatadou Sako (Sénégal), Estelle Nze Minko (Gabon), Tamara Horacek (Croatie), Oriane Ondono (Congo), Adja Ouattara (Côte d’Ivoire).

Sur le même sujet : Loi immigration : le gouvernement « court derrière le RN » sur les allocations

Leur joie et leur spontanéité, leurs embrassades multicolores au coup de sifflet final sont autant source de bien-être collectif que leur victoire, dans ce climat d’aigreur touillé par la classe politique actuellement aux manettes, et qui voit en puissance dans « le migrant » un illégal, un délinquant, un profiteur de protection sociale, un fabricant « d’appel d’air ». Pour qui ressentirait la nécessité franchouillarde de le vérifier, toutes « nos » championnes ont chanté « La Marseillaise », la main sur le cœur et, pour certaines, l’œil humide.

Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Publié dans
Parti pris

L’actualité vous fait parfois enrager ? Nous aussi. Ce parti pris de la rédaction délaisse la neutralité journalistique pour le vitriol. Et parfois pour l’éloge et l’espoir. C’est juste plus rare.

Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Européennes : à gauche, deux salles, deux ambiances
Parti pris 17 avril 2024

Européennes : à gauche, deux salles, deux ambiances

Et revoilà le vieux refrain des gauches irréconciliables. D’un côté, un candidat de compromis qui réactive le logiciel social-démocrate. De l’autre, la rupture brandie comme moteur de la gauche. Les vieux réflexes hégémoniques menacent une possible réconciliation après les élections.
Par Lucas Sarafian
Pollueurs éternels
Billet 10 avril 2024

Pollueurs éternels

Une proposition de loi contre les substances chimiques « per- et polyfluoroalkylées » – PFAS – aussi appelé « polluants éternels », a été adoptée à l’unanimité. Elles sont le révélateur de deux mondes qui s’affrontent avec aigreur alors qu’elles devraient être le tournant vers une bifurcation écologique globale.
Par Vanina Delmas
La proportionnelle, nouvelle arme anti-RN ?
Parti pris 5 avril 2024

La proportionnelle, nouvelle arme anti-RN ?

Il est urgent de changer le mode de scrutin si l’on ne veut pas voir l’extrême droite ravir la majorité des sièges à l’Assemblée nationale, estime un collectif de chercheurs et d’élus. L’idée séduit mais il faut en mesurer les effets.
Par Michel Soudais
Erdogan, quoi après la raclée ?
Parti pris 2 avril 2024

Erdogan, quoi après la raclée ?

Les résultats des élections municipales en Turquie ont vu la déroute de l’AKP, le parti de Recep Tayyip Erdoğan. Bien qu’affaibli, on ne doute pas que l’autoritaire président tentera, une fois de plus, de faire mentir ceux qui préparent son enterrement politique.
Par Patrick Piro