Là-bas

Tour de vis espagnol À son tour, le bon élève de la social-démocratie européenne se mue en père la rigueur. Brisant son tabou de ne pas toucher aux dépenses sociales, José Luis Zapatero a annoncé, le 12 mai, la mise en œuvre d’un plan de 15 milliards d’euros d’économies qui comprend notamment une baisse de 5 % des salaires des fonctionnaires dès juin et leur gel en 2011, ainsi que celui de la revalorisation automatique des pensions de retraite. La prime de naissance de 2 500 euros est également supprimée.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.