Vanneste, prix de l’homophobie 2012 !

À l’initiative de l’association SOS Homophobie, aidée d’un jury de personnalités engagées pour les revendications des personnes LGBT (pour lesbiennes, gay, bi et trans), le prix 2012 de « l’homophobie salement revendiquée » a été – sans surprise – décerné au député Christian Vanneste pour ses propos nauséabonds niant la déportation des homosexuel(le)s français dans les camps nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Abonné des propos homophobes, le député n’en est pas à son coup d’essai. En 2006, Nicolas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Résister

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.