« Ils veulent préserver leur ordre moral »

Pour Daniel Veron, les exemples de censure par l’extrême droite montrent une volonté de mettre l’art au service de sa vision du monde.

On se souvient que dans les années 1990, à Vitrolles, à Marignane ou encore à Orange, l’extrême droite s’attaquait aux livres et à certains journaux en exerçant la censure dans les bibliothèques (choix des acquisitions, abonnements à certains titres)… Dans ces mêmes années, Jean-Marc Bustamante voyait censurée son exposition par un adjoint au maire de Carpentras, proche de Philippe de Villiers, tandis qu’à Toulon la fontaine du plasticien René Guiffrey était détruite au bulldozer sur ordre du maire FN,…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.