Oise : La gendarmerie enrôle les chasseurs

Ce dispositif « Chasseurs vigilants », calqué sur le modèle des « Voisins vigilants », vise à pallier le manque d’effectifs chronique qui touche les forces de l’ordre.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


D’ici à fin janvier, 200 chasseurs de l’Oise formés par les gendarmes épauleront les forces de l’ordre en surveillant les bois et les forêts du département. Ce dispositif « Chasseurs vigilants », calqué sur le modèle des « Voisins vigilants », vise à pallier le manque d’effectifs chronique qui touche les forces de l’ordre. Il résulte d’un protocole signé en mars 2017 entre la préfecture et la fédération de chasse (18 000 cartes) que préside Guy Harle d’Ophove. Fervent défenseur de la chasse à cour, cet ancien élu du FN (à la fin des années 1980), qui a rejoint Les Républicains, préside depuis 2015 la commission Environnement du conseil régional des Hauts-de-France, où il se montre très hostile aux associations écologistes, a expliqué : « Nous serons un peu les RG des campagnes. » Voilà qui est rassurant.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.