Courrier des lecteurs Politis 961

Violation des droits en Nouvelle-Calédonie En tant que porte-parole du Sénat coutumier, au nom de l'aire Djubea, que je représente, je suis révolté et indigné d'apprendre qu'il y aurait entre 700 et 1 000 élèves kanaks déscolarisés par manque de places dans les établissements scolaires, alors que les accords de Nouméa signés en 1998 avaient pour vocation fondamentale le rééquilibrage en faveur du peuple kanak ­ seul et unique victime de la colonisation française. En tant qu'enseignant à la retraite, je…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.