30 métiers

30 métiers seront ouverts aux travailleurs originaires de pays non européens, et pas un de plus, c'est ce qu'a présenté le ministère de l'Immigration aux organisations syndicales et patronales. Une liste plus longue, de 152 métiers, aégalement été présentée et sera ouverte aux ressortissants de l'UE. Les métiers accessibles aux ressortissants non européens exigent principalement des diplômes du supérieur, comme celui d'informaticien, expert, géomètre, etc., ce qui n'est pas le cas des métiers ouverts aux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents