3652

3652 articles de loi au lieu de 1 891, c'est un des constats de la refonte de la partie législative du code du travail, dressé par l'inspecteur du travail Gérard Filoche. Le nouveau texte, passé quasi inaperçu, a fait l'objet d'une séance publique à l'Assemblée nationale le 4 décembre après son adoption en première lecture au Sénat le 26 septembre. La CGT, le Syndicat des avocats de France et le Syndicat de la magistrature dénoncent cette recodification, « qui devait être rédigé[e] "à droit constant", [et]…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Extinction Rebellion sonne la révolte en France

Écologie accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents