Ensemble contre la réforme Darcos

Parents, enseignants et élèves étaient plus de 200, vendredi 30 mai, devant la mairie du XXe arrondissement à Paris, à manifester pour la défense de l’école primaire.

« Le bourrage de crâne, c’est bon pour les ânes, nous les petits bonhommes, contre le service minimum » . A 18h, les slogans fusent dans le cortège qui vient de se réunir. Partis une heure plus tôt des quatre coins du XXe arrondissement de la capitale, les manifestants dressent, sur la place Gambetta, le bilan d’une semaine vive en protestations. Des enseignants en grève reconductible aux parents qui occupent les écoles, un front uni est en train de se constituer. La liste des établissements en colère…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.