Ralph Nader, toujours d’attaque

Le défenseur des consommateurs, qui se présente pour la quatrième fois à la présidentielle, est persuadé que les citoyens de son pays sont d’accord avec lui mais ne le savent pas.

Posté à la gauche de l’estrade, où il attend patiemment son tour, Ralph Nader révise un unique pense-bête, les noms de quelques personnes à remercier griffonnés à la hâte. On aura profité de cinq minutes ­d’aparté un peu inattendues lors de sa conférence de presse de Denver, à la fin de l’été, pour lui glisser quelques mots sur Politis. Et esquisser une demande d’entretien qui se perdra dans le calendrier démentiel de sa troisième campagne présidentielle. Au total, avec le raout de ce soir-là dans le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents