Un front de gauche élargi

Politis  • 2 juillet 2009
Partager :

L’annulation de l’élection municipale de mars 2008 contraint les Aixois à revoter les 12 et 19 juillet. Mais dans une configuration renouvelée à gauche. Le PS a conservé, certes, sa tête de liste, Alexandre Medvedowsky, mais ce dernier a accepté, sous la pression publique de Jean-Noël Guérini, président du conseil général et « patron » de la fédération des Bouches-du-Rhône, de s’allier dès le premier tour avec le MoDem alors qu’il avait refusé toute entente avec lui il y a seize mois, préférant s’en tenir à une large union de la gauche ( Politis n° 992). Du coup, le front de gauche élargi impossible aux européennes s’est concrétisé en une semaine. Le PCF, le NPA et le Parti de gauche, réunis dans la liste « Aix à gauche » conduite par la communiste Nathalie Leconte, clament : « La gauche, la vraie, c’est nous ! »

Politique
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don