111 670

C’est le nombre de demandes de rupture conventionnelle du contrat de travail, homologuées entre août 2008 et juin 2009, indiquent les statistiques du ministère du Travail publiées fin juillet. Ce mode de séparation à l’amiable, validé dans un accord signé par les seules CFDT et CFE-CGC, est aussi utilisé par les employeurs pour contourner les plans de sauvegarde de l’emploi.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.