Là-bas

Politis  • 18 février 2010
Partager :

La main sur le cœur

Les deux principaux dirigeants de la banque britannique Barclays ont annoncé, mardi, qu’ils renonçaient à leur bonus cette année, comme l’année précédente. Un milliard et demi de livres était prévu à cet effet pour l’ensemble du personnel. Et pourtant, la Barclays a annoncé un bénéfice net de 9,3 milliards de livres (10,8 milliards d’euros) pour 2009. La banque britannique avait racheté en 2008 les activités américaines de la banque d’affaires Lehman Brothers, dont la faillite fut l’un des détonateurs de la crise mondiale.

Respect !

Des dizaines de familles de Palestiniens en appellent à l’ONU, une fois de plus, pour intervenir auprès d’Israël. Ils réclament l’arrêt de la construction, à Jérusalem, d’un musée de la Tolérance. Comble du cynisme, c’est sur un cimetière musulman datant du XIIe siècle, et où plusieurs saints soufis sont enterrés, que l’État hébreu a décidé de porter la bonne parole. La Cour suprême d’Israël avait dans un premier temps ordonné de suspendre les travaux mais a finalement autorisé leur reprise en janvier 2009. En pensant sans doute qu’il y aurait suffisamment de cimetières pour les Palestiniens à Gaza.

Ta gueule !

Du discours courageux de Daniel Cohn-Bendit contre l’investiture de la commission « Barroso II », les médias n’ont guère retenu que le sonore « ta gueule ! » adressé au président du groupe socialiste, Martin Schulz, qui l’interrompait. Dommage ! Cohn-Bendit y dénonçait « le bal des hypocrites » , et l’interpellation s’adressait surtout aux socialistes européens (les socialistes français ont voté contre. Justice leur soit rendue !), qui ont renouvelé leur confiance au très libéral président portugais. Pour en savoir plus sur « le coup de gueule » de Dany, il fallait aller sur le Net, ou regarder « Mon Œil », la savoureuse chronique de France 2, le samedi à 13h15.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don