Ici

Politis  • 4 mars 2010
Partager :

C’est possible !

La direction de la SNCF est aussi prévoyante que soucieuse de ses salariés ! Anticipant une probable libéralisation du TER, elle vient d’annoncer vouloir négocier une convention collective avec les opérateurs privés. C’est, prétend-elle, le « meilleur moyen de défendre l’intérêt des cheminots » car, en cas de mise en concurrence, 25 000 cheminots pourraient bien être « vendus avec les meubles » . L’entreprise publique envisage donc de réformer le temps de travail afin de s’aligner sur les exigences du privé, mais aussi de rester compétitive. Une façon de contourner un statut jugé « privilégié » quand, rappelle l’Unsa, les cheminots travaillent 35 heures et ont un « salaire d’embauche au niveau du Smic » . À la SNCF, c’est possible !

Le LKP se met en quatre

Faute de mener lui-même une liste aux régionales, le Liyannaj Kont Pwofitasyon (LKP), qui se définit comme un mouvement social et non politique, est présent dans la campagne mais en ordre dispersé. Parmi les 49 organisations qui le composaient, les Verts Guadeloupe ont un candidat sur les deux listes socialistes, l’officielle et la dissidente. Sur cette dernière figure aussi le secrétaire général du Parti communiste guadeloupéen. Celui de la Centrale des travailleurs unis, après avoir créé son parti, le Comité d’initiative pour une alternative politique, conduit une liste. Enfin, l’organisation trotskiste Combat ouvrier présente elle aussi sa liste.

Recyclage

La très active fondatrice et animatrice de l’Association pour la démocratie à Nice, Teresa Maffeis, devait figurer en 4e position (éligible) sur la liste Europe Écologie des Alpes-Maritimes. « Devait » car, malgré le soutien des écolos locaux, elle a été évincée au profit d’Annabelle Jaeger. Le récit que fait Teresa Maffeis sur Internet de son éviction et ses révélations sur le passé (non passé !) de sa remplaçante – déléguée jeunes du RPR durant quatre ans, elle était candidate aux européennes de 1999 sur la liste de Nicolas Sarkozy et d’Alain Madelin – jettent une ombre sur cette liste qui accueillait déjà trois candidats de Cap21.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don