Lu

Politis  • 1 avril 2010
Partager :

On a beau lire et relire l’entretien de Manuel Valls dans le Monde de dimanche, on ne trouve pas trace d’un semblant de reste de culture de gauche. La faute de Sarkozy ? N’avoir pas fixé « un cap »  ; le rôle de la gauche ? « Éclairer les contraintes »  ; les retraites ? « Nous devons proposer un pacte national avec la majorité. » « Le président de la République est très impopulaire, pourquoi l’aider ? » , s’étonne même la journaliste du Monde . « Le nouvel espoir que doit porter la gauche, c’est celui de l’autoréalisation individuelle » , renchérit l’ambitieux maire d’Évry. « C’est très de droite comme projet, non ? » , s’ébaubit encore la journaliste. Conclusion : comme aurait dit Mao, avec une gauche comme ça, on n’a pas besoin de droite !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don