En Sarkozie

Politis  • 10 juin 2010
Partager :

Golden party

Le coût de la « garden-party » du 14 juillet à l’Élysée s’est élevé, en 2009, à 732 826 euros, soit près de 100 euros par invité, selon les services du Premier ministre, qui répondaient à une question de René Dosière (app. PS). « Chaque année, le nombre d’invités augmente, note ce dernier : 5 500 en 2007, 7 050 en 2008 et 7 500 en 2009. » Alors que le dernier rapport de l’Élysée évoquait « une réduction du coût par personne » , en se gardant bien de donner le nombre d’invités ainsi que le coût global, celui-ci « n’a jamais été aussi élevé » , constate le député. Un apéro Facebook serait moins onéreux.

Tolérance variable

Qui a dit : « Je ne tolérerai jamais que des propos racistes ou discriminants soient tenus dans notre pays, d’autant plus par un représentant de l’État, quel qu’il soit. Ces comportements sont indignes des valeurs de la République » ? Brice Hortefeux, le 23 août 2009. Deux semaines après, le même disait d’un jeune militant UMP d’origine arabe : « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. » Une phrase « incontestablement outrageante, sinon méprisante, pour les personnes concernées » , pour le tribunal correctionnel de Paris, qui a condamné le ministre à 750 euros d’amende et 2 000 euros de dommages et intérêts. Mais, pour l’heure, Hortefeux tolère de rester ministre.

Promesse

Ceux qui, au PS, réclament la démission d’Hortefeux rappellent que Sarkozy, à peine élu, avait promis de « faire de la France une République irréprochable et une démocratie exemplaire » . Encore une promesse…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don