En Sarkozie

Internet, ça paie Député déchu pour avoir financé illégalement sa campagne électorale, Philippe Pemezec, patron de l’UMP des Hauts-de-Seine, n’avait que ses indemnités de maire et de vice-président du conseil général (6 150 euros) pour vivre. L’Élysée l’a donc fait embaucher en 2008 auprès de Christine Boutin, ministre du Logement, comme « chargé de mission sur l’accession à la propriété » avec un salaire de 5 500 euros net. Le Canard enchaîné ayant révélé que ses rapports mensuels étaient recopiés de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.