Eva Joly candidate officielle d'EELV pour la présidentielle de 2012

Eva Joly devance Nicolas Hulot au soir des résultats du second tour de la primaire Europe écologie - Les Verts. À 67 ans, l'ex-juge anti-corruption devient candidate à la présidentielle de 2012, trois ans après son entrée en politique. Analyse de Denis Sieffert dans son éditorial vidéo.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Les urnes ont parlé : Eva Joly décroche 58,16 % des suffrages au second tour de la primaire EELV, contre 41,34 % pour Nicolas Hulot (et 0,49 % de votes blancs). Les partisans de l'ancienne juge, née dans un quartier ouvrier d'Oslo le 5 décembre 1943, salue la victoire des valeurs d'éthique et de justice portées par leur favorite.

Beau perdant, Nicolas Hulot estime dans une déclaration écrite faite à l'AFP qu'il n'y a «d'autre attitude possible que de s'incliner avec respect et d'autre commentaire que de souhaiter à Eva Joly et à EELV de rencontrer l'adhésion du plus grand nombre dans la campagne présidentielle à venir.» Rien de dit encore, cependant, que l'ex-animateur de télé s'engagera auprès d'Eva Joly après cette cuisante défaite.

De son côté, la représentante d'EELV pour la prochaine présidentielle a devant elle un été studieux pour tenter d'apprivoiser l’énorme machine médiatique qui se mettra en branle dès la rentrée, jusqu'au verdict de mai 2012.

L'analyse de Denis Sieffert, directeur de la rédaction de Politis

Version «texte» à lire sur notre site et dans notre édition jeudi 14 juillet


Photo : Damien Meyer / AFP

Haut de page

Voir aussi

Articles récents