Les banques à genoux

Politis  • 13 octobre 2011
Partager :

En juillet, François Baroin, ministre de l’Économie, s’était félicité de leur solidité après la publication des fameux tests de résistance : « Il n’y a aucune interrogation et aucune inquiétude à avoir sur le dispositif bancaire. » Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, assurait récemment que « les banques françaises n’ont ni souci de liquidité ni problème de solvabilité » . Depuis, les marchés ont plombé les banques. En début de semaine, Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont convenu qu’il était urgent de recapitaliser les banques européennes, histoire de rassurer des marchés devenus fous. À quand, la prochaine déclaration sur
la solidité des banques ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don