Marine Le Pen à la peine

Toujours incertaine de pouvoir se présenter, la candidate en rajoute dans l’islamophobie pour contrer Nicolas Sarkozy.

Michel Soudais  • 23 février 2012 abonné·es

Marine Le Pen a tenu, à Lille, le week-end dernier, une convention présidentielle sans lustre dans un « Grand Palais » surdimensionné : à peine un millier de cadres et de militants du FN, et aucune proposition ni annonce nouvelles.Son comité de soutien, présenté à la presse au début du mois, est essentiellement constitué d’

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes