BHL : la faute à Mélenchon

Qu’est-ce qui a poussé 6,4 millions d’électeurs à voter pour l’extrême droite ? La xénophobie ? La peur du déclassement social ? Non ! Pour l’éminent philosophe médiatique, Bernard-Henri Levy, si un Français sur cinq a voté pour ce programme « débile », porté par un parti « fétide », c’est de la faute… de Jean-Luc Mélenchon. Après avoir écrit, dans son « bloc-notes » lundi sur Lepoint.fr, que seule « l’Histoire dira à qui revient la responsabilité de ce désastre, de cette honte », il propose deux ou trois…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.