Construire la dynamique du changement

Évelyne Sire-Marin  et  Claude Debons  et  Jacques Rigaudiat  • 3 mai 2012 abonné·es

Sans hésitation, nous voterons François Hollande pour battre Nicolas Sarkozy. C’est la condition nécessaire pour stopper la contre-révolution libérale qui a mis à mal notre « modèle social », et ouvrir une dynamique de mobilisation et de changement dans notre pays.

Nous le faisons sans hésitation tant serait catastrophique un nouveau quinquennat du président sortant. A fortiori placé sous la pression du Front national, dont la candidate est sortie renforcée du premier tour de l’élection

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Digression
Temps de lecture : 4 minutes