L’« ami d’Israël »

Politis  • 3 mai 2012
Partager :

« Parce qu’Israël a besoin d’un allié et d’un ami, je vous invite à vous mobiliser pour l’élection de Nicolas Sarkozy. » C’est le message un rien communautariste adressé par la candidate UMP Valérie Hoffenberg aux Français ou aux binationaux qui vivent en Israël. Suit une litanie d’arguments : Nicolas Sarkozy « a toujours refusé de dialoguer avec le Hamas » ; il s’est engagé à « ne pas voter la reconnaissance unilatérale d’un État palestinien à l’ONU » ; il est « le dirigeant français le plus proche de la communauté juive ». Et, surtout, il est pour la binationalité, qui permet, tout en payant ses impôts en Israël, de voter en France. Tout le contraire des étrangers qui vivent en France, y paient leurs impôts, mais n’ont pas le droit de vote…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don