Le droit de vote des étrangers déjà enterré ?

Politis  • 21 juin 2012
Partager :

C’était une promesse de François Hollande qui avait provoqué les foudres de la droite. La réforme du droit de vote des étrangers, qui doit s’appliquer aux prochaines municipales de 2014, s’annonce plus compliquée que prévu. François Hollande espérait un Congrès acquis à gauche aux 3/5. Or il manque 35 voix, il est donc peu probable que l’Élysée se risque à ce scénario. L’autre option était le référendum. Sujet trop clivant pour être soumis au vote populaire ? « La France n’a pas besoin de ça en ce moment, elle a besoin d’être apaisée », aurait dit un ministre dont le journaliste de RTL qui rapporte ses propos tait le nom. Un rétropédalage, en somme.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don