Une victoire du bipartisme et de l'abstension

Le PS, qui s’impose au détriment du Front de gauche et d’EELV, devrait disposer d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale. Autour de l’UMP, la droite disposera d’un groupe important.

Le Parti socialiste peut voir la législature en rose. Arrivés en tête du premier tour des législatives avec 34,43 % des suffrages exprimés, les socialistes et leurs seuls alliés PRG, MRC et divers gauche semblent en bonne voie d’obtenir la majorité absolue des sièges dans la future Assemblée nationale (289). Et de pouvoir se passer de l’appoint des députés Verts et rouges. Avec des stratégies opposées, le Front de gauche et Europe Écologie-Les Verts escomptaient pouvoir disposer d’un groupe autonome pour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents