Merah : fallait-il diffuser les bandes ?

Le 8 juillet, TF1 a diffusé des extraits des échanges entre le tueur Mohamed Merah et la police. Selon Johann Bihr, il était légitime de le faire, et les médias ne sauraient être soumis au secret de l’instruction. Pour Patrick Klugman, c’est une violence infligée aux familles des victimes.

La décision de diffuser ou non les enregistrements des négociations entre Mohamed Merah et le Raid relève de la responsabilité éditoriale de chaque média. Nous ne disons pas que les médias doivent les diffuser, mais qu’en tout cas ils le peuvent. Il existe évidemment une contradiction entre ces deux principes, aussi légitimes l’un que l’autre, que sont le secret de l’instruction et le droit à la vie privée d’un côté, et le droit à l’information de l’autre. Nous disons pour notre part qu’il s’agit d’une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisi un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents