Pour ou contre l’implantation d’un troisième site Amazon en France ?

L’implantation d’un troisième site français du géant de la vente de livres en ligne, près de Chalon-sur-Saône, avec son millier d’emplois annoncé, a suscité la satisfaction du gouvernement. Mais est-ce vraiment un cadeau ?

Olivier Doubre  • 5 juillet 2012 abonné·es

Amazon cherchait un troisième site d’implantation en France, alors que tous les territoires de l’Hexagone sont confrontés au chômage. Aussi, lorsqu’une entreprise de cette taille choisit un territoire comme celui de Chalon-sur-Saône, c’est bien évidemment important du point de vue du nombre d’emplois proposés, mais aussi pour la dynamique et le développement de ce territoire. Nous sommes donc très heureux du choix d’Amazon de venir s’implanter chez nous.


Il y a aujourd’hui une montée en puissance très grande de ce que l’on appelle l’e-commerce, c’est une donnée. On peut considérer pour de nombreuses raisons que c’est regrettable, mais c’est une donnée. Et c’est d’abord un choix des consommateurs, qu’il faut entendre et respecter. Je pense qu’il y a de la place et pour l’activité d’Amazon, et pour l’activité des libraires. À titre personnel, j’achète plutôt mes livres chez un libraire chalonnais, parce que j’y trouve un conseil, un contact aussi, des qualités qui n’existent pas en ligne. Mais je pense que ceux qui achètent leurs livres en ligne, sur des sites comme Amazon, et ceux qui font confiance à leur libraire local ne sont pas les mêmes consommateurs. Par ailleurs, je pense que travailler, sans doute au niveau national -- et c’est un engagement du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg -- à la réalisation d’une synergie entre ce qui est fait par Amazon et le secteur des librairies est une piste qui mérite d’être

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Clivages
Temps de lecture : 7 minutes

Pour aller plus loin…

Le revenu sans conditions est-il possible ?
Clivages 11 novembre 2015 abonné·es

Le revenu sans conditions est-il possible ?

Tous deux économistes de gauche, Jean-Marie Harribey et Baptiste Mylondo s’opposent sur la question du revenu d’existence, auquel le premier préfère la réduction du temps de travail et la redistribution.
Par Thierry Brun
Sortir de l’UE ou désobéir aux traités ?
Élections européennes 22 juillet 2015 abonné·es

Sortir de l’UE ou désobéir aux traités ?

À quelles conditions un gouvernement de gauche pourrait-il appliquer son programme dans l’Europe actuelle ? Quelle stratégie devrait-il adopter face à l’UE ? Ce débat, tranché par le PG à son congrès, est ravivé par l’expérience gouvernementale de Syriza.
Par Raoul Marc Jennar
Faut-il réformer le collège ?
Éducation 13 mai 2015 abonné·es

Faut-il réformer le collège ?

Pour Danièle Sallenave, assurer le socle des fondamentaux jusqu’à la 4e est le seul moyen d’éviter la reproduction sociale. Philippe Meirieu, lui, approuve l’accompagnement personnalisé, les enseignements pratiques interdisciplinaires et l’effort pour plus de justice scolaire, contenus dans le projet de réforme de Najat Vallaud-Belkacem.
Par Ingrid Merckx
Pour de nouvelles alliances de classes ?
Clivages 5 juin 2014 abonné·es

Pour de nouvelles alliances de classes ?

Après le désaveu électoral infligé à la gauche, un débat s’est ouvert au sein d’Attac autour de deux questions. Quelle stratégie pour sortir de la crise et rouvrir les voies du progrès social ? Quelles forces sociales pour porter un tel mouvement ?
Par Olivier Doubre