Faut-il accepter l’argent du Qatar ?

Des élus locaux ont sollicité le Qatar pour qu’il investisse dans nos banlieues. Pourquoi pas, si cela soulage des problèmes concrets ? nous dit Hamou Bouakkaz. Pas question, répond Alexis Corbière : outre que ces questions relèvent de l’État social, on ne peut ignorer l’origine de l’argent.

Je considère que tout ce qui contribue à apporter de l’argent et de la mobilisation dans les banlieues est positif. Et ce n’est pas parce que c’est de l’argent qatari qu’il ne faut pas l’accepter. Si c’était de l’argent israélien, brésilien ou papou, je trouverais cela très bien aussi, du moment que cela s’insère dans un partenariat stratégique. Je ne vais pas être très « politiquement correct ». Je sais pourquoi certains critiquent cet investissement qatari : tout simplement parce que la colonisation est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents