Préjugé mondain

Politis  • 24 janvier 2013
Partager :

Natacha Polony n’est pas opposée au développement de la scolarisation des enfants de moins de trois ans, qu’une circulaire du 15 janvier vient de relancer. Cette mondaine chroniqueuse multimédia est toutefois convaincue que seuls des « foyers favorisés d’avocats, d’ingénieurs ou de professeurs d’université » sont capables « instinctivement » de « fixer les cadres qui permettent à un enfant de se tenir correctement à table, de faire leurs nuits à deux ou trois mois et d’apprendre la patience et la politesse ». Dans le Figaro du 19 janvier, elle met donc une « condition » à la scolarisation des tout-petits : il faut « d’abord rééduquer les parents ». Faut-il leur ouvrir des camps ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don